• La Ballade insolite du 22 septembre 2018

    En cette journée du sport, les Mouzéens étaient conviés à une petite marche d'environ 1.34 lieue au nord du Bourg.

    Rassemblement à l'aire Fernand Pinon

    Après le rassemblement des participants sur l'aire Fernand Pinon, les courageux marcheurs ont pris la direction du Bourg, guidés par Francis qui nous a fait un petit rappel de l'Ecole de Mouzay au début du siècle dernier.

    L'Ecole de Mouzay

    Au début du 20ème Siècle, le bâtiment comprenait la mairie au rez-de-chaussée et le logement des instituteurs à l'étage. En 1901 : Mr BERNARD Benjamin ; en 1906 : Mr GIRARD Charles et Mme GALLAIS Emma, épouse GIRARD ; en 1911 : Mr CHARDON Louis & Mme BONNIN Marie, épouse CHARDON et Mme ROBINEAU Yvonne, suppléante ; en 1921 : Mr FAUCHER Henri & FAUCHER Blanche.

    Entrée des garçons                                                                        Entrée des filles

     

    l'entrée des garçons était sur le coté Est et celle des filles sur le coté Ouest.

    La colonne des marcheurs a ensuite entrepris l'ascension de la route Lemaigre-Dubreuil en effectuant une petite pause devant la deuxième Ecole qui existait au début des années 1900, l'Ecole Sainte-Anne, aujourd'hui une propriété privée.

    La Croix du Bourg

    Arrivée à la jonction des routes de Grand-Fond et de Beautertre, tout le monde a observé le travail de bénévoles Mouzéens qui ont restauré la croix détruite par un coup de vent. Cette croix se trouvait autrefois dans le bourg à jonction des routes de Varennes et de Ciran. Afin de prendre un peu de hauteur, il avait été fait appel au diable du charpentier du Bourg pour la monter sur son nouvel emplacement.

    En direction du Nord

    Poussé par un petit vent du Sud, les marcheurs rejoignent la route de Beautertre en empruntant un chemin, maintenant propriété de la commune.
    lors du retour, le groupe de marcheurs est passé devant le bois des Epiciers qui avait été bombardé par l'aviation allemande en 1940. La description de ce bombardement est raconté dans un courrier adressé par Gaston BERTHELOT à son copain Maurice AVIRON qui était mobilisé dans les Pyrénées : Lettre de Gaston BERTHELOT.

    Le groupe marqua ensuite un arrêt au niveau du Pillier (aussi nommé Pyilly par les anciens), à l'emplacement de l'ancienne "décharge" communale et à proximité de deux anciennes carrières de tuf et de pierres de construction mais aussi pour les chemins. 

    les carrières du Pillier

    Aujourd'hui,même si l'on y voit encore les traces d'anciennes caves dont on ne connait pas vraiment l'origine, elles demeurent occupées par les blaireaux.

    L'entrée d'une cave ???

    mais, dans les années 1850, ces carrières appartenaient à une certaine BINEAU Jeanne (1806-1898) veuve en première noces de PINON Jean (1802-1846) et en seconde de ARCHAMBAULT Antoine. On retrouve mention de ces carrières dans un acte notarié (daté de 1856) de donation à ses enfants; dont voici un extrait de l'acte :

     

    Carrières du Pillier 

    La description des deux carrières avec l'estimation du bien pour la donation.

    Carrières du Pillier

    Le retour vers le bourg s'effectua en marquant une nouvelle pause au niveau du Hameau de Galinaçay-sur-Leckoq dont de nombreux Mouzéens connaissaient bien l'existence mais sans rien savoir sur son histoire.

    Galaniçay-sur-Leckoq

     

    Heureusement, un Grand Galinassologue Mouzéen a mené de longues recherches sur ce Hameau ; et, ce samedi 22 septembre, il était présent sur la commune pour nous présenter le résultat de ses premières recherches.

    Grand-Maître Galinassologue CHA Ger-Luc

    à l'issue de la visite du hameau, le Professeur CHA Ger-Luc offrit un petit verre d'une liqueur retrouvée dans une cave du hameau.

    La liqueur de Galaninaçay

    La visite se termina par un passage chez notre historien local Armel MICHAU qui nous ouvrit la porte d'une ancienne écurie où l'on peut encore voir un ancien lit de palefrenier des années 1950. Ce lit est encore en parfait état.

    Comme prévu par les organisateurs cette marche se termina dans les jardin de la Mairie autour d'un pique-nique.

    pique-nique dans le jardin de la mairie.

     

    Voila une matinée bien sympathique comme on sait les vivre à Mouzay. C'est aussi la preuve qu'il n'est pas besoin de se "prendre le choux" pour passer un bon moment dans la décontraction mais tout en prenant connaissance de l'histoire de notre village et les différentes facettes de ses habitants que l'on découvre au cours de ces échanges.

    Mais comme toujours, cela ne s'improvise pas, derrière cette matinée, il y a toujours des organisateurs, les conseillers de notre commune, qui préparent le circuit, prennent les contacts avec les habitants et conduisent l'activité afin que cela se déroule dans d'excellentes conditions. On ne peut donc que les remercier en espérant toujours une plus grande participation lors des prochaines organisations.

    Vous pouvez retrouver toute l'histoire de Galinaçay-sur-Leckoq en cliquant sur le lien ci-dessous :

    Histoire de Galinaçay-sur-Leckoq

     

     

    « Relevés météos à Mouzay (37)Recherches sur Galinaçay-sur-Leckoq »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Martin
    Lundi 24 Septembre à 06:30

    Voila un village où il doit faire bon vivre, heureusement qu'il en existe toujours et c'est encore mieux de le faire savoir comme vous le racontez sur ce blog.

     

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :