• Janvier 2020 est-il vraiment un record de chaleur ?

    Comme tous citoyens, il m'arrive parfois d'écouter les informations et de lire quelques journaux en plus de notre "Nounou" régionale.

    Et depuis le début de février, les journalistes, mais aussi des "spécialistes" nous démontrent que janvier 2020, je cite : " a été le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré". Sachant que les premiers instruments de mesure, baromètre et thermomètre, sont apparus au XVII siècle, on devrait donc préciser : "a été le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré depuis les quatre derniers siècles". Car avant, nous n'avons pas les données. 

    Voici un petit aperçu de quelques titres, mais je ne vous apprends rien vous les avez tous entendus.

    je suis donc allé vérifier mes données enregistrées, seulement depuis une petite dizaine d'années, et je me suis demandé si mon tableur "excel" n'avait pas un "beug" ou s'il n'avait pas surchauffé (avec le réchauffement informatique) car la courbe de l'année 2018 était supérieur à celle de 2020. 
    En contrôlant tous les relevés et en effectuant une nouvelle fois mes calculs sur une feuille de papier, je retrouvais les mêmes chiffres que sur mon tableur. J'étais donc rassuré car cela prouvait au moins que je savais encore calculer sans un ordinateur.

    En effet, la moyenne de janvier 2020 est de 6,9°C alors que celle du mois de janvier 2018 était de 7,8°C. Il y a donc moins de deux ans, la moyenne des températures enregistrées à Mouzay était plus élevée de 0,9°C soit pratiquement un degré.

    Cela permettrait donc de dire que Mouzay se trouve sur la seule zone du globe qui serait protégée contre le réchauffement climatique. Bonne nouvelle pour nous Mouzéens.
    Autre conclusion que l'on pourrait déduire, celle-ci moins bonne. Nos journalistes et spécialises ne disposeraient donc de données enregistrées depuis moins de deux ans pour annoncer de telles informations.

    Comme vous pouvez le constater sur le document ci-dessus, cela concerne aussi les moyennes des maximums et des minimums :
    Pour les maximums, en 2018 la moyenne du mois de janvier était de 10,1°C pour 9,9°C en 2020.
    Pour les minimums, en 2018 la moyenne du mois de janvier était de 5,6°C pour 3,8°C en 2020. Soit une baisse de 1,8°C.

    On ne peut donc pas raconter que janvier 2020 a battu le record.

    Pour être objectif, nous avons enregistré le jeudi 16 janvier 2020 un maximum de 15,3°C pour 13,9°C le jeudi 4 janvier 2018. Mais dans ce cas des températures maximums, en 2016 un maximum avait été enregistré de 15,8°C et en 2017 un maximum de 15,7°C. Donc là encore, rien d’extraordinaire pour l'année 2020.

     

    Enfin pour vous prouver, qu'à Mouzay, nous ne nous situons pas dans une "réserve" protégée, je suis allé voir d'autres villes:

    Tout d'abord notre ville de Tours.

     

    Celle de nos voisins du Sud à Poitiers.

     

    mais aussi Strasbourg, un peu plus à l'Est.

     

    Mais aussi une autre un peu plus au Nord à Lille

    Cet article n'a pas pour but de traiter du réchauffement climatique, chacun est libre de ses idées.

    Je voulais juste démontrer que l'on ne doit pas affirmer de grandes théories, en publiant des titres de journaux avec des mots "chocs" et des photos de baigneurs (ou baigneuses car cela a souvent plus de "poids" sur des écrans); surtout lorsqu'une simple courbe tracée sur une feuille de papier millimétrée, à partir de votre thermomètre, vous prouve le contraire. 

    Les données sont issues des stations de Météo-France situées sur des aérodromes.
    Vous trouverez les relevés pour Tours à cette adresse : https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/tours-parcay-meslay/07240.html
    Toutes ces informations sont publiées par le site : https://www.infoclimat.fr/ 
    N'hésitez pas à faire une visite sur ce site, c'est une association de passionnés de météo.

    « Une colonie Deux-Sévrienne implantée à Mouzay (37)Café Éphémère du 2 février 2020 "La Chandeleur" »

  • Commentaires

    1
    Pierrette
    Lundi 10 Février à 17:02

    Eh oui Michel, il est bon de "garder la tête froide" malgré le réchauffement climatique !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :